Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 22:04
Oui, parce que je veux bien créer moi, mais en plus de mon manque d'envie notoire du moment, ou plutôt mon envie d'en faire encore moins que d'habitude, j'en ai plusieurs à la kasbah qui ne me facilitent pas la tâche.

Au tableau des présumés coupables: Number one, et pas des moindres: Mr Flemmard. Oui toi, Mr Flemmard, l'homme de ma vie, que j'aimeuuuu.
Bon, je sais, j'en mets de partout, je m'étale, je laisse tout traîner, mais comme tu m'as épousée, ben va falloir que tu fasses avec. D'accord,
j'avoue:
- Y'a des petits bouts de papier déchirés découpés qui jonchent le sol tous les matins. Mais en même temps, ma boîte à dragées, je l'ai pas faite avec une feuille de papier toute bête comme ça là sortie de mon chapeau hein...
- Mes tubes de colle et mes paires de ciseaux trônent sur l'étagère du salon. Mais y'a que en hauteur comme ça là que le Barkshesh n'y a pas accès. Question de security.
- Et je vide l'encre de l'imprimante avec toutes mes expérience. Mais tu sais combien de temps ça m'a pris pour essayer de développer un modèle pour faire une boîte en papier qui utilise le moins de papier possible pour réduire les coûts??
- Toutes mes excuses. Mais bon, si t'es pas content Mr Flemmard, tapuka m'installer un bureau dans la chambre (comme ça je traînerai pas dans le salon). Avec plein de boites de rangements et des tiroirs dans tous les coins. Comme ça, avec un peu de chance, je pourrai ranger. Ouais.

Number two au tableau des présumés coupables: Barkshesha, ma fifille d'amour que j'aimeuuuu. Impossible de faire quoi que ce soit avec elle dans les parages, parce que elle aussi elle veut participer. Alors bon, je ne suis pas contre le fait de l'impliquer dans certaines activités (d'ailleurs, y'a même un projet qui lui appartient quasi à 100%, le théâtre de marionnettes, commencé en 1923), de lui permettre de développer son horizon artistique (peinture à l'acrylique plutôt que à la gouache comme à l'école, paillettes qu'elle colle elle-même avec ses petites mains, et pas avec celles de la maîtresse, bref, des trucs dans le genre), et de développer ses capacités motrices avec le découpage, le dessin et tout le tralala, mais des fois j'aimerais bien avoir la paix. Ce qui veut dire que:
- Non, je ne te prêterai pas mes paillettes rose nacré, parce que tu vas me vider le tube, je le sais
- Non, la colle en spray, tu ne peux pas utiliser et tu ne peux pas rester non plus dans les parages quand j'utilise parce que ça pue et ça shoote un peu quand même
- Non, le feutre doré il est à moi et tu ne peux pas l'utiliser en tapant dessus comme une malade pour faire des étoiles. C'est pareil avec le argenté
- Et non, même si le compas ça fait des ronds bien ronds, tu continueras encore un bout de temps à faire des ronds pas très ronds à main levée. T'inquiète, le compas, quand tu l'utiliseras en maths plus tard, tu le détesteras.
M'enfin, des fois, elle me fait de la peine. Elle a des feutres que j'utilise, et elle dit jamais non quand je lui demande. Pareil des fois pour son tube de colle ou son paquet de feuilles à dessin. Je me sens un peu coupable.

Number three, et au fond, j'aurais dû le placer en number one lui: Barkshesh. Du haut de ses 88 cms, tout fier de sa récente acquisition motrice, j'ai nommé, grimper aux chaises du salon, je ne peux désormais plus rien laisser traîner sur la table ou sur le bureau. Avant, j'avais la possibilité de tout mettre au milieu quand je le voyais arriver, hors de sa portée quoi. Maintenant, c'est lui qui peut se mettre au milieu de la table. Non seulement il a accès à tout ce qui coup/colle/pique/est pas bon à manger, mais surtout, sa petite tête à accès au sol au cas où il aurait envie d'essayer de jouer à Spiderman. Pas qu'il connaisse Spiderman et ses exploits d'homme araignée, mais il a un pyjama Spiderman. Des fois que la photo lui inspire des choses.
Résultat, avant, enfin, il y a quelques mois quoi, je pouvais envisager de bricoler au salon avec les Barkshesh qui me tournaient autour, une demandant à participer, avec l'autre que je devais fliquer à chaque instant (il avait d'autres bêtises à faire à ce moment là). Maintenant, c'est devenu mission impossible. 

Me reste donc le soir, une fois les moins de 5 ans couchés. Sauf que le plus de 35 ans, si jamais je sors mon matos quand lui il est dans le salon, "au calme", il râle.

Moi je vous dis, vivement qu'on soit riche, qu'on achète une villa de 300m2 habitables, et que je m'en réserve 100 au sous-sol pour pouvoir bricoler, découper, coller, peindre, salir, et mettre le bronx comme je veux. En paix.

Allez, je rigole, je vous aime mes coupables. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Flemmarde - dans Flemmarde pense
commenter cet article

commentaires

Terrienne 16/02/2009 11:22

autrement, si t'as pas envie de bosser, tu peux toujours venir me rendre visite sur mon blog, histoire de me faire plaisir!
;-) :0025:

Flemmarde 16/02/2009 14:28


ok, je viendrai faire un tour!!