Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 21:46
Le plus marrant dans tout ça, c'est que les pâtes de coing, ça ne me vient même pas d'une envie profonde et subite d'en manger, ni d'un souvenir de ma môman (ou alors comme elle a dit, si ça venait d'un souvenir d'enfance, "c'est pas elle qui les a faites, ça c'est sûr!!"). Je n'aime pas particulièrement les pâtes de coing, enfin, je veux dire, c'est pas un péché mignon chez moi. J'aime les pâtes de fruits, ça oui. Mais je serais plutôt tentée par des pâtes de fruits à la framboise, à la fraise, au citron.

Mais comme la dernière fois que j'ai tenté les pâtes de fruits (à base de prunes), ça a pris environ deux semaines à sécher, et qu'au final, je les avais tellement enrobées de sucre semoule (pensant que ça aiderait à sécher justement, oui je sais, on a des croyances comme ça des fois), ben j'hésite à renouveler la tentative...

Hésiter? Que nenni. Je me laisse pas abattre comme ça moi.

Et comme j'avais pu lire que c'était avec les coings que ça fonctionnait le mieux grâce à la pectine que ces fruits contiennent, je me suis dit que j'allais retenter l'affaire avec plus facile.

Pâte de coings ce serait donc.

Vendredi soir, j'ai fait cuire les coings lavés et coupés en quartiers (oh my god que c'est dur ces fruits, bientôt faut y aller à la hache!!). J'ai suivi une recette qui disait de pas les éplucher avant mais après la cuisson. Je crois que si j'avais tenté d'éplucher avant, mon éplucheur y serait passé. Une fois cuits, je les ai mis dans une passoire au-dessus d'un récipient, histoire de récupérer l'eau de cuisson pour tenter, tant qu'à faire, la gelée de coings.

Le samedi matin, j'ai épluché les fruits et retiré le coeur et les pépins. J'ai passé cette chair au mixer, et hop dans une casserole avec 70% du poids de fruits en sucre, et le jus d'un demi citron (j'avais lu des recettes qui indiquaient le jus d'un citron pour 1 kg de fruits). Bref, j'ai été à fond dans l'à peu près.

J'ai fait cuire tout ça pendant, allez, on va être large, 40 minutes, en touillant, des fois de temps en temps, des fois tout le temps, surtout vers la fin, quand la mixture a commencé à tourner au marron et que ça m'a inquiété. J'avais peur que ça crame.

Et j'ai versé tout ça dans un plat carré dont j'avais recouvert le fond avec du papier cuisson. J'ai lissé un maximum, et hop, un petit torchon autour du plat.

Dimanche matin, j'ai retourné l'affaire.
Ca va, ça avait l'air bien parti. Pas super dur, mais bien pris. J'ai été surprise je dois avouer.

Ce soir, lundi, en rentrant du boulot, j'ai retourne l'affaire une nouvelle fois. Ca avait une bonne gueule. J'ai hésité longtemps 5 minutes avant de sortir mon énorme couteau de boucher bien aiguisé pour commencer à couper des petits carrés.

Dieu merci, pas de catastrophe. J'ai imbibé un papier ménage d'huile et je l'ai passé à plusieurs reprises sur la lame, j'avais lu ce truc la dernière fois. Je ne sais pas si c'est ça, mais en tous cas, la séance de découpe s'est bien passée.
Je vais laisser mes petits carrés sécher encore quelques temps, je les trouve un chouia humides encore. Mais encore une fois, j'ai pas pu m'empêcher d'en tremper un dans le sucre semoule. Juste pour voir.
C'est beau je trouve.

Mais j'ai bien fait d'en faire qu'un. Le sucre a été absorbé

Ah oui, sinon, j'ai même pas encore goûté. Ca me dit pas plus que ça. Vraiment y'en a je vous jure...

Partager cet article

Repost 0
Published by Flemmarde - dans Flemmarde cuisine
commenter cet article

commentaires

Aurélie 20/01/2009 11:04

Ca a l'air trop bon !!! moi j'aime ça, si tu veux je te donne mon adresse ^^

Flemmarde 20/01/2009 12:49


volontiers. j'ai gouté un tout petit bout hier avant de me coucher, ben c'était bon. ca fait pas trop sucré comme j'ai mis le jus de citron, un petit goût acidulé sympa.