Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 23:16
Ouep, ça fait un nom de tarte qui en jette ça. Un truc un peu sophistiqué. Tarte au chocolat sur lit de poire, ça fait quand même mieux que Tarte au chocolat tout seul. Non?

Sauf que cette tarte, elle était destinée, il faut croire, à ne pas suivre sa destinée justement.

Samedi soir, on était invité à dîner avec la famille. Sauf que, encore une fois, WE rempli de sauf que, ben j'ai oublié. Ouais, la honte. Le truc qui te fout mal grave. Mea culpa MN et EN. Toutes mes excuses les plus plates. Super plates.

Pour me faire pardonner, j'avais décidé de faire une Tarte au chocolat. Je sais que EN aime le chocolat, bien noir, comme moi.

Je me suis mise au travail ce matin.

Voilà ce que ça donne...

La recette d'abord...

Pâte sablée:
200g de farine
100g de beurre
1 sachet de sucre vanillé
1 pincée de sel
1 oeuf

Chocolat:
200g de chocolat noir
20cl de crème fraîche
1 oeuf
8cl de lait

Tout est là...
Si vous cherchez bien, vous trouverez la même recette sur internet. C'est de là que je l'ai prise. Ma petite touche à moi donc, qui se retrouve dans mon titre, la poire. Deux poires de poires en conserves au sirop. Sans le sirop.

On s'y prend comme ça:
Pour la pâte brisée, il faut mélanger avec ses petits doigts (propres hein...) la farine, le sucre, le sel avec le beurre bien ramolli jusqu'à obtenir du sable.
Ensuite, on ajoute le jaune d'oeuf. On touille à la cuillère en bois.
Et on rajoute au fur et à mesure un peu d'eau, afin de pouvoir faire une boule de pâte. Pas trop, pas que ça devienne de la pâte à crêpe hein!! Non, juste assez pour pouvoir lier ce sable. On met la boule de pâte au frigo le temps de s'occuper de la partie chocolatée.

On trouve une assistante donc pour touiller le chocolat qu'on met à fondre dans une casserole.
Si pas d'assistante, vous touillez vous même. Mais c'est quand même vachement pratique pour prendre la photo. Pour les plus téméraires, on peut le faire au bain-marie. J'ai zappé cette étape. Une fois fondu, on ajoute la crème fraîche et on remue. On laisse un peu sur le feu, histoire que ça chauffe. Hors du feu, on ajoute l'oeuf battu et on remue rapidement pour pas que ça fasse de l'omelette dans le chocolat.

On sort la pâte du frigo, et on l'étale dans un moule à tarte. Pour ça, deux options: soit on l'étale au rouleau à pâtisserie sur un papier cuisson, qu'on place ensuite dans le moule, soit on place la boule sur le plat à tarte, et on écrase jusqu'à ce qu'il y en ait de partout. J'ai opté pour la deuxième. On pique la pâte avec une fourchette. Et on faire cuire la pâte à blanc, c'est à dire toute seule, en oubliant pas de la recouvrir d'un papier cuisson sur lequel on dépose des haricots blancs par exemple. Ca c'est pour pas qu'elle monte et qu'elle se mette à faire des vallées montagneuses. C'est pas très esthétique pour une tarte.

Donc, hop au four préchauffé, à 180°. Je ne mets pas plus chaud, car après, je trouve qu'elle cuit trop façon cramé.

A la sortie du four.
Ensuite, on écrase les poires à la fourchette.
Et on les étale sur la pâte cuite. En fine couche, en évitant au maximum le jus, pour pas que la pâte soit toute détrempée.
Et on verse le chocolat dessus.

Et hop, re au four, pour une vingtaine de minutes. Disons qu'il faut surveiller que la pâte crame pas sur les bords. Oui, je sais, j'ai peur du cramé ces derniers temps. Mais après plusieurs épisodes de oublié dans le four, four trop chaud, ou mauvais temps de cuisson tout court, je me méfie.

La voilà donc qu'elle est belle ma tarte...
Elle est restée belle environ 17 secondes, le temps de la photo. Parce que c'est là que le Gnomy Flemmard a débarqué avec sa cuillère en plastique (son dernier hobby du moment, quoi que non, ça fait un moment qu'il est passionné par le tiroir cuillères en bois et autres ustensiles de cuisine) et sblarf: en plein sur la tarte. MA tarte mon fils. Celle que ta mère s'efforce de faire depuis plus d'une heure!!!
Je respire. C'est pas grave. Ca lui donne du charme à ma tarte. Une tarte qui vit quoi.

Ensuite, j'ai emmené la Gnomette Flemmarde au cirque l'après-midi avec sa mamie et le duo ami AEH-SI et leur gnôme à eux. C'était chouette. On s'est bien amusés. On est sortis avec un sacré mal de fesses (2h30 assis sur un banc en bois de 20cm de large, c'est carrément pas confo!!!) et trempés. Qu'est-ce qu'il flottait!!!

En rentrant, j'avais donc prévu d'amener ma super tarte au chocolat pour me faire pardonner. Sauf que, ouiiiiiiinnnnnn, quand j'ai voulu la démouler, j'ai trouvé qu'elle était restée un peu trop longtemps sur le plan de travail à côté de l'égouttoir à vaisselle qui avait un peu débordé... et détrempé la pâte de la moitié de ma tarte. Ouiiiiiiiinnnnnnn!!! Bouuuuuuuu!!!! Caca nerveuuuux!!! La HAINE!!

J'ai donc coupé la moitié de la tarte qui est passée à la poubelle. Mais on a goûté l'autre moitié. Ben oui, quand même. J'allais pas livrer une tarte avec une moitié de pâte qui ressemblait à du pain de mie trempé dans un bol de lait chaud non? Et j'allais pas non plus livrer une moitié de tarte.

Verdict: c'était 'achement bon. Je sais, ma modestie me tuera. Donc je m'y remets demain soir, et cette fois, j'essaye de livrer pour de bon. Ca vous dit le MN-EN une Tarte au chocolat sur lit de poire pour le dessert demain?

Partager cet article

Repost 0
Published by Flemmarde - dans Flemmarde cuisine
commenter cet article

commentaires

CARAMBAOLE :0114: 03/11/2008 07:59

Novembre entamés ,très vite sera la fin de l’année
Bonne semaine
J’ai eu plaisir a lire votre post

Flemmarde 03/11/2008 10:01


merci!!! oui, la fin de l'année sera vite là... il faut donc que je me presse de finir ces calendriers!
j'espère vous revoir sur mon blog.