Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 13:35

Hier, j'ai eu au boulot avec deux collègues, une discussion très intéressante. Mais qui m'a également laissée très sceptique par rapport à ce que j'ai entendu. Divergences culturelles ou réalité universelle?

Ca tournait autour du rôle de la femme, la femme maman je précise. Le point de départ a été l'éducation de nos jeunes enfants, ce qu'il fallait laisser faire ou ne pas faire, puis ça a dévié vers les personnes qui s'occupent de nos enfants pendant que nous sommes au travail, et bien vite, nous en sommes arrivés à: rester à la maison pour élever les enfants ou aller travailler? Et puis plus tard, être "dépendante" de son conjoint ou "s'assumer" financièrement? Pas que je lie les deux, mais c'est vers ça que la discussion a évolué. Disons que des tas de paramètres sont rentrés en jeu.

Comme je fais le tour de la question ces temps-ci, à savoir si je reste à la maison pour un temps ou si je continue à travailler, j'étais très intéressée par les avis des autres. Je précise, la discussion s'est tenue entre moi, et une et un collègue. Tous les "sexes" étaient donc présent. C'est vrai que ça change tout avec un sujet du genre. C'est essentiel d'avoir tous les sons de cloche. C'est bien comme ça qu'on dit non?

Le côté "mâle" était d'avis que la rôle de la mère était de s'occuper de ses enfants, et que le rôle du père, de ramener de quoi manger à la maison. J'ai trouvé ça très réducteur au départ. Très macho, limite préhistorique. Faut dire, je l'avoue, que je veux m'arrêter de travailler pour un moment, pas uniquement pour m'occuper plus de mes enfants, mais surtout pour me donner le temps d'aller au bout de ma reconversion professionnelle. Une reconversion qui à terme, me permettrait de m'occuper plus de mes enfants, tout en conservant une activité. Donc non, je ne suis pas d'avis que la femme doit rester à la maison à 100%, mais que oui, elle a un rôle plus important dans l'éducation quotidienne des enfants, donc qu'elle doit pouvoir trouver une activité dans laquelle elle puisse aisément concilier les deux. Je sais, j'en demande beaucoup.

Parce que toute la question est là: serais-je capable d'assumer le fait d'être "dépendante" de mon conjoint financièrement. Pas que je doute de son amour et de la durabilité de notre relation, loin de là. Sur ce point là, j'avoue, je suis sereine à 200%. Pour moi, on a dit oui pour la vie. Je n'ai donc pas peur de me retrouver sur le carreau un jour avec rien. Mais je conçois que certaines femmes puissent penser de la sorte.

Non, moi, ma question, c'est de savoir si au jour le jour, je serais capable d'accepter que quand je veux quelque chose pour moi, ben faut demander à chéri la carte bleue. A ce jour, si j'ai envie de m'acheter une fringue, ben je me prends par la main, je pars faire mon petit shopping, je donne MA carte bleue, et je dois rien à personne. Depuis que j'ai commencé à travailler, ça a toujours été comme ça, et je ne sais pas comment je prendrais ce "retour en arrière".  Au temps de "Môman steuplé, donne moi des sous pour m'acheter un nouveau jean".

Ce qu'apparemment, le mâle en question de la discussion, que j'apprécie beaucoup d'ailleurs, n'a pas eu l'air d'intégrer ce fait. Parce qu'au fond, pourquoi la femme s'est-elle mise à travailler au milieu du siècle dernier (et encore, il faut préciser, la femme de la classe moyenne, parce que comme je lisais dans un article il n'y a pas si longtemps, la femme pauvre elle, a toujours travaillé parce qu'elle n'avait pas le choix)? Ben pour s'épanouir certes, pour rajouter du beurre dans les épinards, et puis sûrement, parce qu'elle en avait marre de se sentir dépendante de son mari dans la vie de tous les jours.

J'en reviens à moi...

Je me dis en même temps, j'ai de la chance. Enfin, on a de la chance. Mon mari et moi, en tant que deux composantes d'une même unité qu'est notre famille, nous ne sommes pas du genre à calculer. On ne l'a jamais fait. Jamais il n'a été question de savoir qui apporte quoi dans le budget, qui paye la traite de la voiture et au nom de qui on va la mettre, qui paye l'eau et l'électricité, qui paye l'école, qui paye au supermarché. Non. Rien de tout ça. Ca en choque certains, tout comme d'autres trouveront ça tout à fait normal. Ca dépend de quelle école on fait partie. Moi je fais partie de ceux qui pensent que en temps que couple, et surtout, couple marié, avec des enfants, les calculs, ça ne devrait pas exister. Je vis peut être sur une autre planète. Vu le taux de divorce autour de nous, je pourrais me poser des questions. Mais non. Sur ma planète, je suis sûre que c'est jusqu'au bout. Enfin, ça bien sûr, c'est une autre histoire.

En fin de compte, je pense que c'est une discussion sans solution unique. Je n'aurais rien fait d'autre ici que vous mener à vous poser des questions qui vous embrouilleront plus qu'autre chose. N'est-ce pas?

En tous cas, je comprends les deux côtés: les femmes qui restent au foyer et qui se dévouent pour leurs enfants, tout comme les femmes qui désirent avoir une carrière professionnelle épanouissante et prenante et tout mener de front. Mais tout de même, j'ai un petit penchant pour dire que si on décide de faire des enfants, c'est tout de même pour leur apporter le meilleur. Et pas forcément la meilleure nounou ou la meilleure école ou les meilleurs jouets. Non, le meilleur de nous mêmes. Après tout, l'amour de sa maman, y'a rien de plus beau. En plus, c'est gratuit.

Tiens d'ailleurs, à quand le boulot de maman rémunéré? Après tout, éduquer des enfants, c'est un boulot à temps plein qui demande beaucoup d'efforts et de patience non? Comme ça tout le monde serait content. Et j'aurais pas à demander à chéri quand j'aurais envie d'un nouveau sac.

Partager cet article

Repost 0
Published by Flemmarde - dans Flemmarde pense
commenter cet article

commentaires

Carole 07/10/2009 17:27


Rhôooo moi aussi je suis une femme moderne, mais je n'ai pas de carte bleu. Par contre je n'ai pas de complexe non plus à demander la carte d'Homme et à dépenser tout ce que je veux avec, sans
scrupule ! Je lui dit "Tu peux me passer la carte demain" comme je dis "tu peux me passer le sel" lol il est à nous deux le sel lol Plus tard on aura un compte joind où on mettra tout en commun...
C'est à dire "tout" son salaire puisque je reste à la maison. J'aurais donc MA carte bleue de notre compte.


Flemmarde 07/10/2009 18:38


en effet, tu lis tout!! je me souviens de cet article à "mes débuts".... c'était une période de flou psychologique total d'ailleurs... ça va mieux depuis :D


Fleur de Ja 05/04/2009 20:45

sujet très interessant

:)

Flemmarde 06/04/2009 10:42


oui, comme tu dis. en même temps, je travaille toujours. comme quoi on a beau avoir envie, on fait pas toujours ce qu'on veut ;)


Animality 05/11/2008 16:17

Je ne suis pas encore maman, certes. Il n'empêche que Amour ou pasamour, je ne pourrai me séparer de MA carte bleue. Question d'habiitude ou d'impression de regression sans doute :).

Flemmarde 05/11/2008 17:05


Oui, c'est sûr, moi non, plus, j'y suis trop habituée. Rhalala, les femmes modernes!!! ;)
Flemmarde


val de bussy 28/10/2008 17:58

j'ai découvert ton blog par ton commentaire sur le site de ciloubidouille. j'adore le ton de ton blog, tes bricolages, tes pistes d'idées créatives, tes recettes de cuisine etc

pour revenir au sujet de ton article, en fait, être maman pour un temps donné ou pour une durée plus longue à la maison, pour moi, ça ne veut pas dire qu'on "dépend" de son mari.

Certes, le conjoint rapporte le plus gros du salaire (ce n'est pas l'indemnité de congé parental qui fait bouillir la marmite), mais en même temps, si le couple a une relation saine, on admet très vite aussi que si le parent au foyer ne rapporte pas de salaire, il évite aussi pas mal de dépenses (dans nos contrées françaises, une nounou ça coûte bonbon), et contribue à l'éducation et au plaisir et au bien être des enfants.. Et ça, ça n'a pas de prix. après, c'est vrai que la relation à la CB n'est pas la même si tu n'a jamais fonctionné avec un seul compte joint. nous n'avons jamais eu de compte séparé avec mon mari, même du temps où je travaillais, nous déposions tous les deux nos salaires en commun, même quand je gagnais plus que chéridoudou.
si tu arrêtes pour t'occuper de tes loulous, ton salaire, c'est le sourire des enfants, leurs câlins, leurs baisers, leurs cris etc

et aussi, le plus important : ne pas te consacrer à mille pour cent à eux sans te ménager des pauses, des vrais moments rien que pour toi! et là, le plus difficile, ne pas en culpabiliser!!!

je te suis maintenant régulièrement, bravo pour ton blog (et je te pique l'idée des enveloppes sachets pour le calendrier de l'avent)

Flemmarde 28/10/2008 21:31


merci val de bussy!! heureuse de t'avoir en lectrice régulière.
moi j'ai jeté un oeil rapide au tien et comme qui dirait, ya une recette de brioche qui m'intéresse... faut que je regarde ça de plus près!!
merci aussi pour ton avis sur le sujet qui me tient tant à coeur ses derniers temps... en effet, passer du temps avec ses enfants, ça n'a pas de prix. mais c vrai que à terme, je ne pense pas que
je pourrais me séparer de MA carte bleue.
affaire à suivre...
 


lazaz 27/10/2008 12:29

que de questionnements!
j'aime beaucoup la "conclusion" avec des points de suspensions... et je demanderais aussi "à quand la reconnaissance du boulot de maman à la maison!"

Flemmarde 27/10/2008 12:32


oui tout à fait!!! ça nous en ferait des sous pour les heures sup!!!
dans ce cas là, je crois que j'arrêterais de me plaindre. en attendant, je continue ;)