Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 22:37
Non. Je fais ce que je veux de ma vie. Cette phrase magique, j'aimerais pouvoir la dire. Attention, n'allez pas croire que je suis malheureuse, non. Bien au contraire. J'ai un chouette Mr Flemmard, deux gentils Gnômes Flemmards, un appart qui me plait et me correspond et je gagne ma vie assez bien pour pouvoir, grosso modo, vivre comme je l'entends.

Sauf que...

Je n'aime pas ce que je fais. Et là, je parle de mon boulot. Mon emploi alimentaire quoi. Celui qui me permet justement de vivre comme je l'entends. Parce que chaque fin de mois, mes gentils employeurs (GE) me versent sur mon compte des pépettes.

Mais mes GE, je les enverrais bien sur la lune avec un gros coup de pied au cul à peu près 10 fois par jour. Parce que ce que je fais, avouons-le, enfin, là, en l'occurrence, c'est moi qui l'avoue, ça ne m'intéresse pas. Enfin, ça ne m'intéresse plus plutôt. Fut un temps où j'y trouvais un réel plaisir. Ce temps est révolu.

J'ai grandi. J'ai changé. Ou alors, mon vrai moi, celui qui était enfouit au plus profond de moi, a refait surface. Et plus je publie sur ce blog, plus que je me rend compte que ce que j'aime, c'est la création.

Et donc???

Tout ça pour dire: et maintenant, je fais quoi?

J'envoie tout balader? Je plaque tout et je "recommence à zéro"?

Ca me fait penser à un article publié dans un magazine féminin récemment dont le titre était "Osez".

Sont bien mignons eux. Je suis pas en train de me demander si je vais changer de coupe de cheveux. Je suis en train de me demander si je dois tout remettre en cause dans ma vie.

"Oser" pour moi, ça voudrait dire lâcher mon boulot, et donc, lâcher mon revenu. Vous me direz, Mr Flemmard n'aura qu'à travailler deux fois plus. Mais j'ai du mal à raisonner de la sorte. Oui je sais, c'est trop cliché: lui et moi ne faisons qu'un.

Pourtant, ce même magazine publiait aussi l'année dernière (je consomme beaucoup de magazines et je les garde tous: ça fait très déco dans mes toilettes) des témoignages de femmes qui avait tout plaqué justement pour faire ce qu'elles aimaient. Et là, j'admire. Faut une sacrée dose de courage pour ça. J'espère l'avoir un jour. Un jour proche.

En conclusion...

Flemmarde n'est peut-être pas si flemmarde que ça. Flemmarde a peut-être trouvé ce qui lui donnait envie de bouger. Flemmarde a peut-être trouvé sa vraie vocation. Et Flemmarde se dit que 30 ans, c'est peut-être l'âge idéal pour recommencer.

A suivre... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Flemmarde - dans Flemmarde pense
commenter cet article

commentaires