Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 22:26
Ou pourquoi vous aurez envie de me détester. Je m'esssplique.

Je suis une super woman. Oui oui. Je suis épouse, maman, et femme active. Comme ils disent dans les sites féminins. Jusque là, oui, je suis une super woman, une femme du 21ème siècle qui jonglent avec succès entre toutes ces fonctions.

Sauf que...

J'ai une nounou. Jusque là, tout va bien. La nounou, elle vient à domicile, tous les jours, même le samedi. Là, je sens vous commencez à me détester un peu.

J'ai une femme de ménage aussi. Jusque là, rien de bien extraordinaire. La femme de ménage, elle vient tous les jours, même le samedi. Là, vous me détestez absolument, totalement et indéniablement.

Ca veut dire que je suis flemmarde, et en plus, n'ayons pas peur d'utiliser les mots qu'il faut, je suis complètement pourrie, gâtée. Comme on dit.

Je ne fais ni ménage, ni lessive, ni repassage, ni tout plein d'autres choses. 

Ohhh, comment je sens la haine monter en vous...

Ben oui, je l'avais déjà évoqué dans un de mes articles, mais là où je vis, ça n'est même pas vraiment un luxe. Tous les gens avec qui je travaille ont du "personnel de maison" comme on dit ici. Et non, je ne suis pas dirigeante dans une multinationale, et je ne gagne pas, mais absolument pas (d'ailleurs, si mes supérieurs me lisent là, ce qu'au fond, je n'espère absolument pas, je ne cracherais pas sur une petite augmentation) des mille et des cent. J'ai un salaire moyen de cadre moyen. C'est donc les, au fond malheureusement dans le sens humain de la question, disparités qui existent dans ce merveilleux pays qu'est ma cointrée lointaine qui font que nous pouvons nous le permettre.

Ca n'empêche que vous me détestez hein? Avouez-le!!

Pourtant, rien ne prédestinait à cela: jusqu'à avant mon arrivée ici, j'étais certes célibataire, mais à 100% "en charge" de moi-même et de toutes les tâches qui vont avec un soi-même: lessive, rangement, vaisselle, cuisine, ménage.

En arrivant, j'ai eu du mal à laisser quelqu'un faire à la place. J'ai d'ailleurs toujours du mal. Mais malheureusement, on s'y fait.

Je dis malheureusement parce que voilà où j'en suis: je suis devenue une flemmarde qui ne fait quasiment rien à la maison, et qui moins elle en fait, moins elle a envie d'en faire.

J'adore lire les discussions sur les forums sur comment les mamans s'organisent pour les tâches ménagères, gérer les enfants en même temps, trouver un système de garde, et tout le tralala. Je les admire. Et je les envie. Pas d'avoir à faire tout ça non. Mais de réussir à gérer tout ça, tout en gardant leur bonne humeur et arrivant même à maintenir des blogs ou autres sites du tonnerre.

Bon, je vais pas cracher sur ce luxe hein, je crois que là, vous me rayeriez totalement de votre carnet de connaissances et me prendriez pour une totale hypocrite, voire une cinglée notoire. Non, au contraire, ça me permet de profiter totalement de mes enfants quand je rentre, de jouer aux legos et autres "petits amis", au garage, à balancer des voitures en faisant vroum en attendant sagement l'heure du bain que je peux leur donner sans penser au fait qu'il faut que je fasse une machine. C'est juste un exemple.

Et je dis pas, deux enfants, c'est déjà un boulot à temps plein, et jusqu'à ce que je les mette au lit, je ne peux pas me permettre d'être flemmarde. A eux, même si jouer à "la tour de brique qui fait que de tomber" ne m'excite pas plus que ça, je leur dois bien ça. Le matin, en période scolaire, la grande, il faut la bouger à coup de "dépêche toi ma chérie on va être en retard", "non ma chérie tu ne mets pas les bottes aujourd'hui, il fait 30° dehors" et "non tu ne peux pas manger les haribos au petit déj". Tout ça, je le fais, et j'en suis fière.

N'empêche que, y'a des jours où je me trouve nulle d'être à ma place. Nulle de me dire que j'ai toutes les facilités du monde et que je trouve encore le moyen de me plaindre.

Voilà, tout est là. Je me suis dit que je devais bien ça à ce blog, que même si je reste anonyme dans mon écriture, ça valait la peine d'être honnête. C'était ma "lettre ouverte aux lecteurs".

Bon, maintenant que tout est dit, je vais aller me vautrer sur le canapé regarder Numb3ers. Ou alors m'épiler les jambes. Pauvre d'elle. Hein???

Sans commentaires...

Pas taper siouplé...



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Flemmarde - dans Flemmarde pense
commenter cet article

commentaires