Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 13:30

Oui, je sais, c'est la société de consommation qui veut ça. On est matraqués de pub à la télé, sur internet, dans la presse. Et je crache pas dessus hein? Je suis une fille de cette société de consommation, fière de l'être, et je n'ai pas l'intention de me transformer en "comment faire plus avec moins". Non. Je travaille, je gagne des sous, et j'en dépense. Pas tous hein, le but du jeu étant d'en garder pour les jours de disette.

Mais voilà, à force d'accumuler, et étant donné que la surface habitable n'augmente pas avec la quantité de choses achetées, à un moment, faut prendre une décision: jette ou pas jette??

Je pense à ça maintenant plus qu'avant (enfin, ça fait longtemps que j'y pense mais je me débrouille toujours pour reporter la recherche d'une solution - bref, à fond dans la procrastination), parce que ce WE, j'ai décidé que dans la chambre de Gnomette Flemmarde et Gnomy Flemmard, il fallait faire quelque chose.

En effet, les caisses à jouets empilables, je les ai. Le placard, il est là. Le rangement à peluches, celui qui fait comme une tour qu'on suspend avec une ouverture par étage, présent. Bref, le matos est là. Sauf que quand ça rentre plus, ni dans les caisses (caisses qui ne s'empilent plus pour raison de trop plein), ni dans le placard (genre tu prends un truc et tout tombe, ou pire, tout tombe quand tu ouvres le placard), et que les peluches sont devenus trop lourdes pour le support de la fameuse tour (ça fait un peu comme le jeu bourricot, tu rajoutes un en espérant que ça te tombe pas sur la gueule, celui qui fait tomber a perdu), tu te dis, TROP C'EST TROP. Là, plus moyen de procrastiner, faut agir. C'est beaucoup demander à Flemmarde.

Et comme Flemmarde est un peu vicieuse, au lieu de commencer par son propre désordre, elle se rabat sur ces rejetons.

- "Chérie, va falloir débarasser quelques uns de tes jouets parce que là, c'est plus possible".
- "Hein?"
- "Ben, ya plus de place quoi, regarde votre chambre, on peut même plus poser les pieds par terre bientôt"
- "...??"
- "Et puis, le Père Noël, si ya pas de place, comment il va faire pour te ramener tes nouveaux jouets?"
- "...???"
- "Bon alors on commence par les peluches".
- "Naaaaaaaaaaan, pas les peluches. Je veux les garder!!" (NDLR: elle dort sur 45 cm de largeur, sachant que les autres 45 cm sont occupés par une colonnies de bêtes à poils et autres poupées au regard assoupi)
- "Bon, alors on va choisir celles qui restent sur le lit, et celles qui vont aller faire un petit tour dans le grand sac, et quand tu voudras, on changera.
- "Huuummm...

Sur ce, j'ai réussi après de longues négociations à mettre, allez, 20% du trop plein de peluches dans un sac, que je vais gentiment aller ranger dans le box au garage qui ressemble au placard qui déborde. Je sais, ça n'est que déplacer le problème, mais ça, on verra plus tard.

Pour les jouets, j'ai réussi à faire passer la pillule à coups de: "Il ne marche plus, ça sert à rien de garder un jouet qui marche plus, t'es d'accord???". "Non". "Bon alors on va le donner à quelqu'un". "... d'accord, à quelqu'un qui n'a pas de jouets". Oui, bon sauf que là, le gamin qui n'a pas de jouets, il se retrouve avec un jouet qui marche pas alors... Enfin, comme c'est pas vraiment qu'ils ne marchent pas, mais bon, ça... shuuut!

Et puis, je m'étais dit que avec le Gnomy Flemmard, à 1 an, je peux faire ce que je veux. Ca lui changera pas vraiment si un truc disparaît. Sauf que la Gnomette Flemmarde, elle a l'oeil. Et elle surveille. Et pourquoi tu jettes ça? Et pourquoi ceci? Et pourquoi cela? J't'en pose des questions moi.

Voilà, c'est comme ça que ça passe une séance de rangement dans la famille Flemmard. Mais il en reste encore trop, et là, je sais plus quoi faire...

Ha oui, me rabattre sur ma prochaine victime (pas moi bien sûr, je garde le meilleur pour la fin): Mr Flemmard et ses cables en tous genre, ses DVDs, bref, tout ce qui touche de près ou de loin à l'électronique. Ca risque d'être fun. Mr Flemmard, si tu me lis, prépare-toi... Ca va être la tornade...

Partager cet article

Repost 0

commentaires